Rétroaction par rapport au budget de 2017

Nous continuons de communiquer avec nos intervenants et de recevoir leur rétroaction. Voici ce que certains vétérans, intervenants et représentants du milieu de la santé mentale ont à dire au sujet du budget de 2017 jusqu’à maintenant :

Assurer une sécurité financière

  • Dave Gallson, adjoint du directeur général national
    Société pour les troubles de l’humeur du Canada

    « La Société pour les troubles de l’humeur du Canada (STHC) se réjouit des investissements réalisés par le gouvernement du Canada dans le budget de 2017 en faveur des vétérans, de leur famille et de leurs aidants. Ces améliorations importantes en ce qui concerne le service et le soutien sont exactement ce que les représentants des organismes de vétérans demandaient, et nous sommes heureux que ces recommandations aient été mises en œuvre. La STHC estime que ces programmes très nécessaires auront une incidence très positive sur la vie des vétérans, des membres de leur famille et de leurs aidants naturels. La STHC félicite le gouvernement du Canada et appuie pleinement ces initiatives. »

Investir dans l’éducation et dans la formation

  • Dr Marv Westwood, fondateur du RTV de l’UBC et Oliver Thorne, directeur national
    Réseau de transition des vétérans

    « Au Réseau de transition des vétérans, nous sommes heureux d’apprendre que le gouvernement s’engage à fournir davantage de financement et de soutien en ce qui concerne la formation et les études des vétérans canadiens. Dans notre travail avec les vétérans partout au Canada, nous avons constaté directement l’importance d’une carrière enrichissante pour faire une transition réussie à la vie civile.

    Nous sommes emballés par cette initiative et nous nous réjouissons à l’idée que le gouvernement appuie d’autres services liés à la transition. Ensemble, nous pouvons aider à préparer les vétérans à embrasser avec succès des carrières civiles enrichissantes après leur service militaire. »

  • Dave Gallson, adjoint du directeur général national
    Société pour les troubles de l’humeur du Canada

    Améliorer les services de transition de carrière

    « La Société pour les troubles de l’humeur du Canada (STHC) soutient la décision du gouvernement du Canada de modifier la législation afin d’améliorer le programme Services de transition de carrière pour les vétérans, les membres des Forces armées canadiennes, les survivants ainsi que les époux et conjoints de fait des vétérans. La STHC soutient le programme d’Anciens Combattants Canada qui aidera grandement les militaires à faire la transition à la vie civile en ayant accès à de l’encadrement et à de l’aide à la recherche d’emploi. Il s’agit d’un investissement de 74,1 millions de dollars sur six ans, à compter de 2016-2017, et de 4,5 millions de dollars par année par la suite. »

    Nouvelle allocation pour études et formation d’ACC

    « La Société pour les troubles de l’humeur du Canada félicite le gouvernement du Canada de sa décision de fournir 133,9 millions de dollars sur six ans pour permettre aux vétérans de fréquenter un collège, une université ou une école technique après avoir terminé leur service. Lorsque nos militaires cesseront de servir leur pays, le secteur privé du Canada tirera profit du fait que ces vétérans soient formés dans des professions qui leur permettront de combler des postes en demande afin de poursuivre notre croissance économique, tout en aidant les vétérans à effectuer une transition réussie dans la collectivité. »

Soutien du bien-être des vétérans et de leur famille

  • Dave Gallson, adjoint du directeur général national
    Société pour les troubles de l’humeur du Canada

    Allocation de reconnaissance pour aidant

    « La Société pour les troubles de l’humeur du Canada (STHC) comprend le rôle essentiel que les aidants jouent dans la vie des personnes qui sont malades ou blessées. Souvent, les aidants éprouvent eux-mêmes des difficultés financières et psychologiques pendant ce qui peut être une période très stressante. La STHC a été très heureuse de constater que dans le budget de 2017, le gouvernement du Canada a reconnu le rôle important que jouent les aidants en décidant de modifier la législation et d’investir 187,3 millions de dollars sur six ans, à compter de 2016-2017, et 9,5 millions de dollars par année par la suite, pour créer l’allocation de reconnaissance pour aidant pour les vétérans de l’ère moderne. Cette nouvelle allocation non imposable de 1 000 $ par mois sera versée directement aux aidants pour les soutenir dans leurs efforts. »

    Étendre l’accès aux centres de ressources pour les familles des militaires aux familles des vétérans libérés pour raisons médicales

    « Les centres de ressources pour les familles des militaires offrent aux familles des militaires des mesures de soutien et des programmes qui permettent aux conjoints et aux enfants des militaires en service de surmonter des obstacles et des difficultés. À titre d’exemple, ces centres soutiennent le perfectionnement des compétences et peuvent assurer des services d’aiguillage vers des services de santé mentale requis. À la Société pour les troubles de l’humeur du Canada, nous sommes très reconnaissants de constater que dans le budget de 2017, le gouvernement du Canada a reconnu les besoins des familles et des vétérans libérés pour raisons médicales et a décidé d’élargir le projet pilote afin de passer de sept centres de ressources à 32 emplacements partout au pays, avec une contribution de 147 millions sur six ans et de 15 millions par année par la suite. Le budget de 2017 fournira également 22,4 millions sur trois ans pour veiller à ce que ces services soient offerts à tous les vétérans grâce à une stratégie d’information et de communication. »

    Création d’un centre d’excellence sur le TSPT et les états de santé mentale connexes

    « La Société pour les troubles de l’humeur du Canada (STHC) est extrêmement heureuse d’apprendre que le gouvernement du Canada prévoit créer un centre d’excellence sur le TSPT et les états de santé mentale connexes pour les militaires canadiens et la collectivité des vétérans.

    « Comme nous le savons, le trouble de stress post-traumatique (TSPT) est un problème de santé majeur dans notre pays. Un sondage mené en 2013 auprès de plus de 6 000 membres des Forces armées canadiennes a révélé que le taux de TSPT a presque doublé au cours de la dernière décennie. La STHC croit que la création de ce centre d’excellence, qui met l’accent sur la prestation de services directs aux vétérans combinée à des recherches menées sur le processus, entraînera l’amélioration des résultats en matière de santé pour nos militaires et la collectivité des vétérans. Les améliorations de la pratique clinique et les nouvelles options de traitement se traduiront également par de meilleurs services pour l’ensemble de la population canadienne. La STHC soutient pleinement la décision prise par le gouvernement dans le budget de 2017 de fournir 17,5 millions de dollars sur quatre ans, à compter de 2018-2019, et 9,2 millions de dollars par année par la suite, pour la création et le fonctionnement de ce centre d’excellence. »

  • Jim Lowther, CD, président
    VETS Canada

    « Nous croyons qu’il s’agit d’un bon budget pour les vétérans, et d’un pas dans la bonne direction. Nous sommes heureux de constater que le gouvernement prend appui sur les annonces pour les vétérans de l’an dernier et qu’il aborde, dans ce budget, un plus grand nombre d’enjeux qui sont importants pour les vétérans, leurs conjoints et leurs aidants. Nous nous réjouissons que le gouvernement écoute les vétérans; cette approche est rafraîchissante dans son ensemble. L’annonce visant l’élargissement du soutien financier d’urgence aux vétérans permettra à VETS Canada d’aider davantage un plus grand nombre de vétérans au cours des années à venir. Le centre d’excellence sur le TSPT et les états de santé mentale connexes est une excellente première étape, et nous sommes satisfaits que l’accent soit mis sur la prévention, en plus du rétablissement, pour les vétérans qui souffrent de troubles de santé mentale. Aujourd’hui, nous pouvons constater un changement véritable et positif. »

  • Louise Bradley, présidente et directrice générale
    Commission de la santé mentale du Canada

    « La Commission de la santé mentale du Canada est encouragée de voir que le gouvernement du Canada fait de la santé mentale des vétérans une priorité. Pour ceux qui sont touchés par des blessures de stress opérationnel comme le trouble de stress post-traumatique, la dépression et l’anxiété, les progrès ne sont jamais assez rapides. Nous espérons que le nouveau centre d’excellence sur le TSPT et les états de santé mentale connexes aidera à combler cette lacune. Si nous négligeons le mieux-être mental de nos vétérans, notre fierté nationale est en jeu – la prise en charge de leur santé, autant physique que mentale, est le moins que nous puissions faire. »

  • Glynn Hines, directeur exécutif
    Battlefield Information and Intelligence Coalition Enterprise Services

    « Je trouve la réponse du Ministère aux recommandations par rapport à un centre d’excellence en santé mentale très encourageante. D’après ma lecture du document sur le budget et des fiches d’information, la plupart des recommandations, sinon leur totalité, ont été prises en compte et se reflètent dans l’intention du gouvernement en ce qui concerne le centre d’excellence. Je me réjouis à l’idée de travailler avec le Ministère pour faire de cet ensemble de capacités une réalité – une capacité de service de classe mondiale soutenant les vétérans canadiens et leur famille. »

  • Bronwen Evans, chef de la direction
    La patrie gravée sur le cœur

    La PGC félicite le gouvernement du Canada pour son dernier budget et se réjouit à l’avance de toute collaboration
    Publié : le 24 mars 2017
    Communiqué de la fondation La patrie gravée sur le cœur

    Toronto (Ontario), le 23 mars 2017 – La fondation La patrie gravée sur le cœur (PGC) a adressé ses félicitations aujourd’hui au gouvernement du Canada pour son dernier budget, plus particulièrement son engagement à soutenir les membres des Forces armées canadiennes et les vétérans.

    Les militaires canadiens, les vétérans et leur famille ont fait de grands sacrifices pour notre pays, et La PGC applaudit tous les efforts visant à leur fournir le soutien essentiel et les ressources dont ils ont besoin.

    L’élargissement de la portée des services aux vétérans dans les CRFM reconnaît non seulement les besoins uniques de la collectivité des vétérans, mais aussi ceux des membres de leur famille. Depuis longtemps, La PGC participe au financement des CRFM, et se réjouit de pouvoir maintenant offrir son soutien aux familles des vétérans, car cela a toujours été une priorité pour La PGC.

    La PGC applaudit la création d’un centre d’excellence sur le TSPT. Il s’agira d’un énorme pas en avant qui permettra l’optimisation continue de la prestation de soins de santé mentale pour les militaires et les vétérans. La PGC, conjointement avec des partenaires comme Bell, s’efforce d’éliminer la stigmatisation associée à la maladie mentale tout en finançant des programmes novateurs et des recherches de pointe qui contribuent à changer le paysage des soins de santé mentale et du rétablissement.

    La PGC soutient également les efforts du gouvernement en ce qui concerne l’amélioration des services de transition. Dans un récent rapport, Veteran Transition Advisory Council: Final Report (créé en collaboration avec le gouvernement, des dirigeants d’entreprise canadiens, des établissements d’enseignement et des organismes sans but lucratif), La PGC souligne que le besoin est criant en ce qui concerne l’amélioration des services dans ce secteur pour les militaires et les membres de la collectivité des vétérans. La PGC trouve particulièrement encourageante la reconnaissance par le gouvernement de la situation unique des époux et des conjoints de fait des vétérans, et l’intention du gouvernement de leur fournir les outils et les services dont ils ont besoin à mesure qu’ils réintègrent la population active civile.

    La PGC se réjouit de collaborer avec le gouvernement du Canada dans les mois et les années à venir en faveur de nos militaires en service, de nos vétérans et de leur famille.

Date de modification :